Métadonnées, qu’es aquo ?

Une « étiquette pour indiquer la composition » des données

Les métadonnées sont des « données sur les données » produites pour comprendre les données mais aussi pour les rendre réutilisables. Elles sont au cœur de la démarche « FAIR » qui vise à rendre les données Faciles à trouver, Accessibles, Interoperable et Réutilisables.

Faciles à trouver signifie qu’elles doivent être correctement décrites et posséder un identifiant unique et pérenne, indiqué dans les métadonnées.
Accessibles signifie qu’elles doivent être aussi ouvertes que possible, mais aussi fermées que nécessaire pour protéger les informations individuelles. Les métadonnées les décrivant doivent toujours être disponibles.
Interopérables fait référence à la capacité de différents systèmes à utiliser ces données (l’utilisation de normes standards pour les données, les métadonnées mais aussi au niveau des protocoles d’échanges informatiques).
Réutilisables marque l’importance des métadonnées, qui permettront de savoir comment ces données ont été construites et donc comment elles pourront être utilisées à nouveau.

Rendre accessible l’information

Les métadonnées correspondent à la documentation des jeux de données. Elles peuvent être produites à différents moments du cycle de vie des données : avant et pendant la récolte des données, pendant la constitution des bases de données ou bien après.

Cette documentation doit être fournie avec les données pour permettre leur diffusion. Idéalement les métadonnées doivent être disponibles avant de donner accès aux données, afin de permettre à l’utilisateur potentiel de déterminer si le jeu de données est pertinent ou non pour ses recherches. Aussi, il peut être profitable d’avoir différents niveaux de détails dans les informations présentées.

Que fournir ?

Une manière de se positionner peut être de se mettre à la place de celui qui ne connait pas les données : de quoi aura-t-il besoin pour savoir si elles sont intéressantes ? Que faut-il lui indiquer de spécifique pour les prendre en main ? les fournisseurs de données proposent souvent une liste de métadonnées attendues pour la diffusion. C’est le cas des archives issues de la statistiques publiques (notice de dépôt) et du Centre de Données SocioPolitiques.

Il s’agit donc de fournir un descriptif des données avec entre autres un résumé explicatif, qui précise le producteur, le type de données, la couverture géographique mais aussi des éléments méthodologiques tel que le mode de collecte, la méthode d’échantillonnage, etc. Il est intéressant de pouvoir livrer un aperçu plus précis de ce que contiennent les bases de données grâce à un dictionnaire des variables.

La qualité des métadonnées

Il y a un travail de sélection, et classification des informations à produire. Il est recommandé d’utiliser des standards pour documenter des données. Le standard DDI (https://ddialliance.org/) est utilisé dans le domaine des études en sciences sociales pour décrire les enquêtes et les fichiers de données statistiques. Il est lui même compatible avec d’autres normes comme « Dublin Core », utilisé dans les humanités numériques.

Le portail Quetelet-Progedo-Diffusion, comme les autres portails européens de diffusion des données statistiques et données d’enquêtes utilisent cette norme DDI. On pourra voir par exemple la page dédiée du guide de gestion des données du CESSDA (en anglais).

Pour aller plus loin

Il existe au niveau français et européen des outils pour explorer les métadonnées des jeux de données disponibles comme par exemple la Base de questions du réseau du portail Quetelet-Progedo-Diffusion ou du catalogue de données du CESSDA, qui permettent de trouver des données qui correspondent à son objet de recherche. Ce type d’outil utilise des mots clés qui peuvent être issus de vocabulaires contrôlés (des listes prédéfinies de valeurs) ce qui aide à l’interopérabilité.

A lire sur le sujet

Caporali Arianna, Morisset Amandine, Legleye Stéphane, « La mise à disposition des enquêtes quantitatives en sciences sociales : l’exemple de l’Ined », Population, 2015/3 (Vol. 70), p. 567-597. DOI : 10.3917/popu.1503.0567.
URL : https://www.cairn.info/revue-population-2015-3-page-567.htm

Crédits de l’image mise en avant : « Etiquette », Lorraine Adam, CC BY NC ND.


Lorraine Adam

Ingénieure d'études - ADISP

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search